mercredi 12 février 2014

REMBRANDT : LE DERNIER MANUSCRIT


extrait de l'article de Michèle Levy Taieb

"un petit bijou littéraire, philosophique, spirituel et théâtral."

"Ce texte d'une beauté et d'une intensité exceptionnelle... est un témoignage intemporel et universel... Céline Duhamel y travaille depuis de longues années, et l'a transformé en duologue en y introduisant une femme, Stella. Mais qui est cette femme qui accompagne Rembrandt au soir de sa vie ? Incarne-t’elle l'image du féminin, sa compagne, sa confidente sa muse, son modèle ou sa voix intérieure ? Interprétée par Céline Duhamel avec une grâce infinie, elle apporte toute la dualité, la profondeur, l'espièglerie et la finesse pour mettre en lumière ce personnage hors du commun... Il nous parle de sa faculté de «rendre leur âme » à ses modèles, de son esprit libre et rebelle, en lutte avec les conventions et les préjugés de son époque, de ses fulgurances, ses engouements, de son amour des femmes mais aussi de sa quête spirituelle, son sens de l'absolu et de la grandeur divine. « Au fil du temps, les mots trouvent de multiples résonances, les toiles du Maître s'éclairent à travers les confidences, ses aveux, dépeignant le combat intérieur de l'artiste devant le mystère de la création, en faisant écho à nos questionnements sur les hommes, le sexe, la guerre, l'argent, la mort, la religion »... Et pour incarner Rembrandt, un comédien extraordinaire aux multiples facettes, Patrick Floersheim qui rend le personnage étonnamment présent, attachant tout autant qu'énigmatique, puissant et vulnérable à la fois. Une longue et belle aventure humaine et théâtrale à suivre de toute urgence."


Aucun commentaire:

Publier un commentaire